Pierre et Renée - Un destin en Nouvelle-France

Pierre et Renée - Un destin en Nouvelle-France

Pierre Balan dit Lacombe et Renée Biret/te, Fille du Roy

L’amour n’a pas de frontières. Comment une fille à marier de La Rochelle et un soldat du Périgord réussissent à faire bon ménage malgré ce qui les distingue à plusieurs niveaux ? C’est sur le sol du Nouveau-Monde, en plein 17e siècle, envers et contre tout, que les deux s’affrontent et se refusent comme leur jeunesse les a séparés en terre rochelaise. Une aventure qu’il fallait écrire absolument et que Diane Lacombe réussit magistralement, en sortant de l’ombre, leurs VIES de pionnier et de pionnière.

Michel Langlois, dans son Dictionnaire des ancêtres québécois[1]dit de Pierre Balan dit Lacombe « qu’il s’est fait plus que discret » puisqu’arrivé au pays en 1665, on ne retrouve de lui une première trace qu’en 1672. Or, venu prêter main-forte au Régiment de Carignan-Salières, avec l’équipage de Tracy, Pierre Balan licencié en 1668, s’enivre de découvertes au pays de la traite des fourrures, s’amourache du  huron Akaroé, en fait son compagnon de voyages, mais ne perd pas de vue la Renée Biret qu’il a provoquée dans les rues de La Rochelle.

Orpheline de père et de mère, Renée Biret, lavandière à l’hôtel Pomme de Pin de La Rochelle, est confiée à sa tante Sarah. Leurs deux vies sont tellement liées l’une à l’autre que ni l’une ni l’autre ne se risquerait à oser parler de séparation. Un jour, pourtant, Renée envisage d’aller rejoindre son amant parti pour la Nouvelle-France même s’il n’a pas donné signe de vie depuis des années. Elle refuse les avances de Pierre Balan et de plusieurs autres confiante que son ami Targer l’attend au Nouveau-Monde.

Toutefois, la rencontre de Jean Talon à La Rochelle, la vue des soldats en partance pour la Nouvelle-France et le départ de sa tante Sarah, provoquent le goût de l’aventure et le désir ardent de revoir celui qui lui avait promis de l’épouser.

À des années et des lieues de distance, Pierre Balan et Renée Biret finissent par se retrouver en Amérique, dans un décor misérable, dans la seigneurie de Berthier-Bellechasse appartenant à nul autre qu’au Sieur Alexandre Berthier, capitaine de l’équipage de Tracy en 1664 et que Pierre Balan a bien connu. Renée Biret, accueillie chez la dame Bourdon qui voulait la marier rapidement contre sa volonté, refuse tout prétendant, s’éloigne de ce milieu « obligé », se retrouve à l’Île d’Orléans pour la Fête du Mai et c’est là, que les deux tourtereaux ne font plus qu’un.

Toutefois, Pierre Balan décide de repartir pour les Pays d’En-Haut avec Akaroé et il laisse Renée dans sa cabane enceinte de plusieurs mois. Il ne sera pas là quand Marie naîtra en plein hiver ! Il est sans le sou. Comment défricher une terre, « gagner » une femme, fonder une famille dans ces conditions précaires ? Son honneur est en jeu. Il revient. L’ivresse d’un enfant à lui…Il défriche, sème, bûche, améliore la cabane…il veut bien faire sa part compte tenu que Renée obtient de recouvrer une partie de la dot royale[2]…Les échanges de ces époux à la forte personnalité nous tirent les larmes des yeux ; leurs confrontations n’ont d’égales que les actuelles difficultés des divorces et des séparations de notre monde moderne…les conciliations travail-famille d’aujourd’hui ! Campés sur leurs positions, l’amour est plus fort et vainc tout.

Une lecture essentielle pour mieux saisir cette époque de notre histoire. Le vécu des jours difficiles, les sentiments de forte intensité, la trame historique des amours ébranlés, le tout dans une langue saisissante et percutante nous permet de vivre au rythme des quotidiens complexes de ce siècle révélateur.

À lire et savourer.

[1] Langlois, Michel, Dictionnaire biographique  des ancêtres québécois 1608-1700, tome I, La Maison des Ancêtres/Les Archives nationales du Québec, 1998. p. 99.

[2] Renée Biret sollicite de Jean Talon de récupérer une partie de sa dot qu’elle a perdue en délaissant sa protectrice Anne Gasnier. Elle obtient 35 Livres.

 

Pierre et Renee

Pierre et Renée - Un destin en Nouvelle-France, Diane Lacombe, vlb éditeur, 2011

Irène Belleau

Catégorie : Invitation à la lecture