Comment vivaient nos ancêtres? De leurs coutumes à nos habitudes

Vraiment, c’est un délice ! Une plongée dans l’univers de nos prédécesseurs avec, à la fin, des fiches nous permettant de tenter l’expérience de revivre ce temps-là en plein XXIe siècle. Fantastique. Il faut l’essayer… aller en Lozère ou à Baie St-Paul !
Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici quelques extraits du temps ancien pour mieux faire apparaître la distance avec… l’évolution ou plus exactement le changement intervenu.

1. À l’ombre du clocher surmonté d’un coq, dans une église où les bancs sont payants, la paroisse l’emporte sur la seigneurie; les hommes ont la foire, la forge et le café (défense aux femmes d’y entrer); les femmes ont le monopole des fruits, des fontaines et des lavoirs et là où tout le monde se rassemble… les veillées !

2. On se déplace… à pied, en charrette,  en carosse de louage ou en fiacre ou par la Seine qui livre aux Parisiens, leur bois de chauffage… les trottoirs n’arrivent qu’en 1782.

3. On se marie, amoureux ou pas, l’amour naîtra au fil de la vie quotidienne… la nuit des noces est bien codée; les accouchements aussi… pas de césarienne mais un tire-tête à trois branches; la chambre n’est accessible qu’aux femmes mariées ou veuves… ou aux sages-femmes.

4. On peut s’en aller en Nouvelle-France, suivre l’exemple de Louis Hébert. Personne ne songe à des vacances ni à se faire bronzer au soleil !

5. Et les travaux et les jours se succèdent sans stress, de la Noël à la mort, la femme pétrit le pain mais l’homme le gère à table après avoir fait une croix sur la miche.

Il faudra le train, l’électricité, l’avion et INTERNET pour faire tourner la VIE ! C’est à lire car c’est plein de VIE dedans… ir

Irène Belleau, juillet 2017
© SHFR

Beaucarnot.170725

Comment vivaient nos ancêtres?
Jean-Louis Beaucarnot,
Éditions JC Latès, 2017

Catégorie : Invitation à la lecture