Marie Grandin

Élise D’Allemagne-Cookson a vécu en Europe, en Afrique, en Amérique du Sud, dans les mers du sud et aux États-Unis. Sa carrière a débuté comme publicitaire de films en Espagne. Ensuite, elle fut productrice de films à Hollywood et à New-York. Puis, s’installe au Congo belge où elle épouse  Pierre Dallemagne, capitaine de bateau, explorateur et fermier. Elle émigre  en Argentine à la suite de l’indépendance du Congo. Elle travaille sur Wall Street pendant 9 ans et finalement, elle inaugure un programme de langues étrangères pour le système public d’éducation des États-Unis.

Qu’est-ce qui rapproche cette femme de Marie Grandin, Fille du Roy ?

Elle raconte qu’à travers toutes les péripéties de sa vie, elle a souvent pensé à ses ancêtres ; elle est la fille d’Edmund Cookson et d’Irène Beaudet/Poisson. Son ancêtre Jean Beaudet venu du Poitou en Nouvelle-France  en 1664  épouse Marie Grandin arrivée en Amérique en 1670. Ils s’établissent à Lotbinière et ont 9 enfants.

Louis-Guy Le mieux du journal Le Soleil a comparé le style de Madame Cookson à celui d’Alain Grandbois dans Né à Québec. La traversée de l’Atlantique, la vie des coureurs des bois, les découvertes de Robert Cavelier de La Salle, tout inspire cette époque et Madame Cookson en répond bien. Mercis à l’Association des Beaudet Inc. notamment à Réal Beaudet de nous avoir gratifié de cette histoire liée aux Filles du Roy.

Marie Grandin, Élise D'Allemagne-Cookson, traduction de Réal beaudet, Édité par l'Association des Beaudet, Sillery, 2005

Marie Grandin fille du Roi

Irène Belleau
5 décembre 2012
© SHFR


Catégorie : Invitation à la lecture