S'informer

Fondée en 2010, la Société a organisé les commémorations en 2013 de l'arrivée du premier contingent de Filles du Roy en 1663. Elle compte informer régulièrement ses membres et le public en publiant en quoi consistent ses projets et les comptes rendus de ses activités sur son site.

Les membres de la Société reçoivent une infolettre dans les circonstances susceptibles de les intéresser plus particulièrement.

Catégorie : La Société

Conseil d’administration

Àprès les élections tenues à Saint-Augustin en juin 2016 et le remplacement de deux membres, le Conseil d'administration est composé de

Irène Belleau
Michel Belleau
Denise Campeau
Josée Dargis
Chantale Denis
Michelle Desfonds
Gabrielle Dussault
Josée Taedif
Gérard Viaud

Catégorie : La Société

Historique

La Société d’histoire des Filles du Roy (SHFR) a été fondée le 5 août 2010, à Québec, place Royale, comme un organisme sans but lucratif (OSBL) relevant du registre des entreprises du Québec. Les mandataires furent : Irène Belleau, Michel Belleau et Gérard Viaud.

Les règlements de la Société ont été adoptés par l’assemblée de fondation le 5 août 2010 et sont disponibles sur demande au siège de la Société.

Son objectif est double : connaître, faire connaître, reconnaître les Filles du Roy (1663-1673) et œuvrer à leur réhabilitation dans l’opinion publique de même que développer la généalogie par les femmes.

L’Association des Belleau dit Larose ayant pour ancêtre une Fille du Roy Hélène Calais arrivée en 1673 a réalisé dans le Vieux Séminaire de Québec à l’occasion du 400e anniversaire de la fondation de Québec un colloque sur les Filles du Roy à l’intérieur du congrès international du CTHS (Comité des travaux historiques et scientifiques) de la France dont les assises se tenaient pour a première fois à Québec.

Ce colloque réunit 400 personnes. Il est à l’origine de la Fondation de la Société d’histoire des Filles du Roy.

Catégorie : La Société

Mission

L’assemblée de fondation a déterminé la mission et les objectifs de la Société.

Connaître, reconnaître, faire connaître, et même réhabiliter dans l’opinion publique ces quelque 800 femmes venues en Nouvelle-France de 1663 à 1673 pour peupler la colonie naissante; elles étaient dotées par le roi de France d’où leur nom « Filles du Roy ».

Développer la généalogie par les femmes en encourageant l’établissement de lignées mitochondriales : de plus en plus, on cherche ses origines par les lignées de femmes, c’est-à-dire de fille en mère jusqu’à son ancêtre-femme.

Catégorie : La Société